La fête des couleurs en Inde, appelée Holi, est célébrée partout dans le pays mais également par les populations expatriées dans le monde entier. Vous connaissez certainement cette célébration, peut-être y avez-vous déjà participé. Mais connaissez-vous vraiment sa signification ?

Quelle est l’origine de la fête des couleurs en Inde ?

Holi, la fête des couleurs, marque la fin de l’hiver et le début du printemps, la renaissance de la nature et l’apparition de la pleine lune entre février et mars. Lors de cette période, Indiens et touristes se jettent de l’eau et des pigments colorés, dans une ambiance festive et bon enfant. En 2018, Holi fut célébré le 2 mars. La fête tire son origine de la mythologie hindoue, plus particulièrement d’une légende.

Le roi Hiranyakashipu est un tyran, fier de sa personne et particulièrement exigeant à l’égard de son peuple. Celui-ci exigeait que chacun se prosterne devant lui. Toutefois, le roi despotique perd les faveurs de son fils Prahlad, préférant vénérer le dieu Vishnull. Hiranyakashipu décide alors de tuer son enfant, mais ses nombreuses tentatives furent vaines. Aussi, il demanda à sa sœur Holika, maîtresse du feu, de tendre un piège à Prahlad en lui enjoignant de s’allonger avec elle dans un brasier.

Le prince sort vainqueur de l’épreuve, Holika et Hiranyakashipu sont alors punis pour leur vanité. Depuis ce jour, on fête Holi pour célébrer la victoire du bien sur le mal à l’arrivée du printemps.

Le déroulement du Holi, la fête des couleurs

Holi est une fête qui se prépare des jours à l’avance. Avant le solstice, les Indiens allument des feux dans chacune des villes, des brasiers symbolisant la victoire de Prahlad et la destruction des forces maléfiques. Chaque habitant puise dans les flammes pour ramener le feu chez lui. Vient ensuite le moment des festivités, appelé Dhuletti.

Pendant plusieurs jours, Indiens et Indiennes conçoivent leurs projectiles, bien souvent des ballons remplis d’eau et de poudres de couleur. Lors du Holi, tout le monde est aspergé : amis, famille, touristes et parfaits inconnus se parent alors de toutes les couleurs possibles. Si vous souhaitez participez à ces festivités, vous devrez vous exclamer « Bura No Mano, Holi Hai » (ne te fâche pas, c’est la Holi), après avoir aspergé quelqu’un. Aussi, les festivités se déroulent dans la bonne humeur, il s’agit d’un moment fort où tous les participants prennent du plaisir, chantent et profitent.

D’autre part, c’est également l’occasion de déguster des spécialités délicieuses et de goûter les boissons typiques indiennes. La fin de cette célébration marque le moment où Indiens et Indiennes s’offrent des cadeaux entre proches, lorsque l’ambiance retombe tard dans la nuit.

Les barrières sociales sont oubliées pendant quelques jours

La société indienne est organisée en castes, c’est-à-dire en catégories sociales de la plus pure à la moins pure, celle des intouchables. Cette hiérarchisation donne lieu à des tensions au sein du pays et dans la sphère politique. En effet, les hommes et les femmes en Inde ne naissent pas égaux.

Aussi, Holi est l’occasion de faire tomber les barrières sociales et permet aux Indiens de se mélanger, sans considération de castes. Toutes les classes sociales se retrouvent pour quelques jours de festivités. Toutefois, ce n’est pas la seule vertu de la fête des couleurs. En effet, la croyance veut que les pigments présents dans l’eau colorée renforcent les défenses immunitaires en passant par les portes de la peau. Les couleurs auraient également pour effet d’embellir.

Quelques conseils pour bien fêter Holi en Inde

Vous souhaitez vous rendre en Inde pour participer à la fête des couleurs ? Dans ce cas, nous vous recommandons de prendre quelques précautions. En effet, certains pigments utilisés par les Indiens sont indélébiles.

  • Protégez votre appareil photo et vos autres équipements : ils seraient bon de les emballer dans un sac plastique. En effet, l’eau colorée peut engendrer des dommages irréversibles sur votre matériel. Aussi, protégez au mieux votre boîtier et objectif, afin de pouvoir immortaliser la fête des couleurs à votre guise, sans prendre le risque de les abîmer.
  • Les vêtements : il est recommandé de se tourner vers des habits amples et jetables. Veillez à ce qu’ils recouvrent tout votre corps si possible. Misez sur des chaussures montantes et fermées, que vous pourrez également emballer dans des sacs plastique afin de les protéger des pigments.
  • Votre peau et vos cheveux : l’huile de coco assure une protection optimale. En appliquant ce produit sur votre peau et vos cheveux, vous limitez les dégâts causés par les couleurs. En effet, les pigments seront absorbés par l’huile et ne pourront pas vous tâcher.
  • Portez des lunettes de protection et un foulard sur le visage : ainsi, vous évitez d’inhaler de la poudre ou d’en recevoir dans les yeux.
  • Pour vous rincez, privilégiez l’eau froide. Même si cela n’est pas très agréable, l’eau chaude a tendance à fixer les couleurs.